Une start-up française révolutionne le compost avec son outil connecté

Avec cette invention, tout le monde peut se mettre au compostage !

Réduisons vite nos déchets ça déborde ! Tributerre a bien entendu cette campagne nationale de sensibilisation lancée en 2005. Alors que, plus de 10 ans après, les sols continuent de se dégrader par un manque de retour des matières organiques, la start-up française a décidé d’agir. Elle a créé le premier compostmètre.

Le principe est simple : insérer un capteur connecté dans ses déchets pour connaître la marche à suivre. Car, faire du compost quand on n’y connaît rien, ce n’est pas toujours évident ! Le compostmètre accompagne les individus et les rassure afin de démocratiser ce qui s’impose comme une solution de choix pour préserver l’environnement et les ressources.

Les biodéchets représentent tout de même 30% de nos poubelles. Et si une bonne partie des français auraient un “coin” réservé aux déchets verts dans leur jardin, cela ressemble davantage à un tas de fumier qu’à du compost. Tributerre a donc décidé de prendre le compost en main. Déchets organiques, restes de cuisine, épluchures, bouquets et même sopalin… Une fois le tout rassemblé, il ne reste plus qu’à enfoncer le capteur semblable à un long champignon dans la masse de déchets. C’est ensuite lui qui s’occupe de tout. Il suit l’état de maturité du compost et prodigue ses conseils.

Faut-il ajouter de l’eau ? Mélanger ? Insérer des branches, des feuilles ou des restes de repas ? Après analyse d’une dizaine de paramètres, de l’humidité, au PH en passant par la température, l’outil connecté donne simplement les instructions à suivre sur un écran.

Lien vers la vidéo de présentation du compostmètre 

tributerre

Cet été, la start-up a atteint l’objectif de campagne de crowdfunding sur Ullule, avant même qu’elle ne soit terminée. La phase de production du capteur va donc pouvoir démarrer. Les compostmètres fleuriront bientôt à travers la France. Et Tributerre ne compte pas se contenter des foyers possédants un jardin. Elle collabore aussi et surtout avec les collectivités locales pour engager un maximum d’administrés dans la pratique du compostage.

Comme le veut la loi sur la transition énergétique, d’ici 2025, les biodéchets sortiront de la poubelle ménagère. Alors il serait temps de se mettre au compost !

Source : PositivR, lien vers l'article

Agenda
14 déc. 2017 Concours "Les experts du papier"

Vous menez des actions avec vos élèves sur le tri des papiers ?Valorisez-les en participant...

> Tout l'agenda
top